Description du site

Suite au nombreux coups de téléphone des RG nous suggérant de partir volontairement afin de ne pas recourir à la force, nous avons décidé de quitter les lieux ce mardi 23 février. La chauve-souris a depuis été détruite.


Au mois d’octobre 2008, nous, le collectif ChauveSouris, avons investi le bâtiment, inoccupé depuis 2005, situé 62 rue Chauve-souris. Nous y avons développé de nombreuses activités : magasin gratuit, infothèque, jardin collectif, concerts, projections de films, pièces de théâtre, séances de slam, ateliers de danse, etc. Cet espace nous a servi pour organiser des débats, des moments de réflexion, des activités politiques. C’est aussi un lieu d’habitation et d’hébergement, une quinzaine de personnes ont vécu quelques mois ici, des dizaines de voyageurs d’Europe et d’ailleurs sont passés une nuit ou plusieurs. S’il nous a fallu un peu de temps pour rencontrer nos voisins et parfois lever certains préjugés, nous avons fini par développer des relations cordiales et solidaires dans le quartier. Tous ces projets, nous les avons mené dans une optique anticapitaliste, en remettant en cause l’argent-roi et en essayant que chacun-e puis s’y sentir à l’aise et libre dans ses différences.

Après un peu plus d’un an, nous pouvons dire que, si la collectivité n’a pas toujours été facile, si des conflits ont parfois eu lieu, nous avons réalisés un certain nombre de nos envies et nous l’avons fait de manière autonome, en décidant nous-mêmes de notre fonctionnement et sans l’aide des autorités. Nous avons transformé un lieu mort en lieu vivant et ce lieu nous a lui-aussi rendu plus vivants. Cette vie est nôtre et nous ne l’abandonnerons pas.

Lors de notre première nuit ici, la directrice de l’ASBL propriétaire - le CJL - nous avait crié qu’elle préférait raser le bâtiment que nous le laisser. Muni d’un permis de démolition, les dirigeants du CJL nous ont attaqué en justice en janvier, avant de nous attaquer - au sens propre du terme - à la pelleteuse en mars. Il y a deux semaines, le juge chargé de l’affaire a délivré un ordre d’expulsion pour le 10 décembre, aux portes de l’hiver.

Lors du procès, notre avocat avait plaidé l’abus de droit. C’est un fait que les dirigeants du CJL n’ont aucun projet à court terme pour notre lieu et que leurs finances ne leur permettent pas d’en envisager un prochainement. Ces personnes veulent détruire "leur propriété" parce que nous l’occupons, et ensuite laisser un terrain en friche, pour combien d’années ?

Aujourd’hui, nous devrions abandonner notre lieu et tous les résultats de notre travail d’un an. Nous n’avons plus rien à attendre de la justice qui a évidemment fait primer le droit à la propriété sur le droit au logement et sur le droit à la vie. Il reste les autorités communales que nous avons contacté depuis plusieurs mois et qui doivent se positionner dans le conflit qui nous oppose au CJL, qui doivent se positionner par rapport à la vie dans le quartier du Laveu. Depuis le début, nous sommes prêts à quitter notre lieu quand le CJL aura un projet à mettre en oeuvre, mais nous n’avons jamais pu discuter avec les propriétaires. Les autorités communales elles ont le pouvoir de se faire entendre et d’essayer d’avancer des pistes dans ce conflit ouvert.

Le 14 novembre à 17h, nous avons organisé une manifestation à partir de la place Saint Léonard, pour la liberté d’occuper des lieux abandonnés et contre la répression des alternatives. Nous organisions aussi cette manifestation parce que les expulsions ou les tentatives n’ont pas manqué ces derniers mois en Belgique : du Noodzak à Gand en passant par les occupations des sans-papiers bruxellois et la forêt de Lappersfort près de Bruges jusqu’à l’occupation de la place Morichar, celles et ceux qui refusent de se soumettre aux règles du jeu capitaliste et essayent de s’organiser sont comme toujours confrontés à la répression. A Liège aussi nous ne sommes pas seuls, les sans-papiers occupant la gare de Bressoux sont également sous la menace d’une expulsion fin décembre.

Articles les plus récents

Documentaire sur les premières 48 heures à la chauve-souris. On y voit la rencontre avec arlette detombay, l’administratrice de l’asbl et deux de ses sbires. Elle tiendra à plusieurs reprises des propos racistes (confondant visiblement l’accent albanais du flamand). Elle afirmera également préférer (...) > suite


N°4 : Le CJL attaque la Chauve-souris au bulldozer

mercredi 25 mars 2009 par catwomen
Ce lundi 23 mars aux alentours de 8h, des responsables de l’asbl CJL, accompagné d’un huissier de justice et d’une pelleteuse de l’entreprise de Herstal "De Nicolo & fils" ont attaqué le Centre Social Occupé La Chauve-souris. > suite


photos de l’attaque à la pelleteuse

lundi 23 mars 2009 par 0piUI\/I
http://liege.indymedia.org/article/show/id/434 > suite


N°3 :: Ca plane pour 6 mois

mardi 17 mars 2009 par catwomen
Soirée *jeudi 19 mars à partir de 19h30* Communiqué : Ca plane pour 6 mois Depuis maintenant 180 jours, nous occupons un bâtiment laissé à l’abandon depuis 3 ans. Il s’en est passé des choses en 180 jours ! Après avoir tenté de nous déloger de force, les propriétaires, sourds à nos demandes de (...) > suite


Le magasin gratuit

vendredi 6 mars 2009 par catwomen
Le magasin gratuit (uniquement vêtement et chaussure) tient une permanence de 11 à 15h, vous pouvez cependant passer à d’autres moment sous réserve de disponibilité du lieu. > suite


Le centre social occupé

lundi 2 février 2009 par 0piUI\/I
Magasin gratuit de vêtements. Permanence tous les mardi entre 11 et 15h, ou demander à un occupant les autres jours plus d’infos ici : http://www.chauvesouris.collectifs.net/spip.php ?article39 Infokiosque prix libre Cuisine Bouffe populaire organisée de façon aléatoire. Sleep’in (...) > suite


Pétition Pour que vive le Centre Social Autogéré « La Chauve Souris »

mercredi 28 janvier 2009 par 0piUI\/I
Pétition en ligne, afin de nous soutenir > suite


N°2 :: Pour Noël, l’asbl CJL coupe l’électricité aux occupants de la ChauveSouris

samedi 27 décembre 2008
"Pour Noël, l’asbl CJL coupe l’électricité aux occupants de la ChauveSouris" Communiqué envoyé à la presse liégeoise, au bourgmestre et ailleurs... > suite


Assemblée générale de la Chauve-Souris

un mercredi sur deux, à 20 heures
mercredi 3 décembre 2008 par Storm
Assemblée générale de la Chauve-Souris le premier et troisième mercredi du mois, à 20 heures. On y discute de la vie du lieu. Vous êtes les bienvenus si vous désirez proposer un projet (ou simplement nous rencontrer). > suite


FreePartyDiscoteca dans les caves de la Chauve-Souris

Un Jeudi sur deux, dès 21h
mercredi 3 décembre 2008 par Storm
FreePartyDiscoteca c’est la première disco anticapitaliste de Liège. Anticapitaliste parce que Prix Libre, On ne vend pas de Jupiler, Les bénéfices sont destinés à financer les luttes et les projets anticapitalistes dans la Cité Ardente. L’idée, c’est que pour commencer, le Centre social (...) > suite

-->
Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 85162

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

     RSS fr   ?

Creative Commons License